Anxiété, ce n’est pas que dans la tête…

Santé mentale

Souffrez-vous d’attaques de panique, d’anxiété, de dépression ou vous sentez-vous dépassé ?

Ces sentiments semblent-ils sans rapport avec les événements de votre vie ? Si c’est le cas, il est tout à fait possible que votre anxiété soit le symptôme d’un problème de santé sous-jacent.

Quels sont les 7 problèmes de santé les plus courants qui pourraient causer votre anxiété, votre dépression ou autres problèmes d’humeur et que pouvez-vous faire pour soulager vos symptômes ? En gérant ces causes physiques, les manifestations mentales et émotionnelles pourront se résoudre.

1. Infections et déséquilibre de l’écosystème intestinal

En tant que « deuxième cerveau », il y a de fortes chances que si vous souffrez d’anxiété ou d’autres problèmes émotionnels, la réponse réside dans votre intestin.

Voici 5 déséquilibres dans votre intestin qui pourraient être à l’origine de votre anxiété :

Trop de Candida dans l’intestin

Il est normal d’avoir des Candida, en revanche, lorsque que vos bonnes bactéries sont moins présentes suite à des antibiotiques, une alimentation riche en glucides raffinés, trop d’alcool, la pilule contraceptive ou un stress chronique, les Candida vont proliférer plus que nécessaire.

La production de sérotonine en sera affectée causant anxiété, dépression, sautes d’humeur.

Il faudra en plus de mesures diététiques limitant alcool, sucres et glucides, introduire des compléments visant à contrôler cette prolifération.

Quelques substances naturelles ayant des propriétés fongicides sont par exemple : acide caprylique, ail, extrait de pépins de pamplemousse, berbérine.

SIBO (Small Intestine Bacterial Overgrowth) ou fermentation de l’Intestin grêle

Lorsque les bonnes bactéries du côlon remontent et se retrouvent dans l’intestin grêle, censé être stérile. Cette colonisation anormale du grêle entraîne une inflammation intestinale et donc une mauvaise absorption des nutriments avec de multiples conséquences systémiques (hors de l’intestin). SIBO peut aussi causer de la fibromyalgie, fatigue chronique et des colopathies fonctionnelles, toutes présentes chez des personnes anxieuses.

Note personnelle : SIBO n’est pas facile à traiter car les rechutes sont fréquentes. En effet, il faut aussi chercher et traiter les causes qui ont amené à cette colonisation anormale du grêle par les bonnes bactéries du côlon.

Intestin perméable

Les infections dans l’intestin comme le Candida ou le SIBO, ainsi qu’une alimentation pro-inflammatoire, les toxines, le stress vont avoir un impact délétère sur les cellules de la paroi intestinale appelées entérocytes et causer un intestin perméable. Les signes d’un intestin perméable peuvent aller de l’irritabilité, la fatigue, un esprit embrumé à de l’anxiété ou de la dépression. Ceci est dû au fait qu’avec un intestin malade, les vitamines B en particulier, seront mal absorbées ou moins produites par la flore or ces vitamines B sont essentielles pour la production des neurotransmetteurs en charge de réguler l’humeur (dopamine, sérotonine, mélatonine).

Réparer cette barrière sera une des clés indispensables dans l’approche globale de l’anxiété.

Intolérances alimentaires

Le lien entre la nourriture et l’humeur étant indéniable, il y a une grande chance que votre anxiété soit le signe d’une allergie ou d’une intolérance alimentaire non diagnostiquée. Une étude menée par le Journal of Biological Psychiatry a montré comment certains aliments peuvent créer des symptômes mentaux, y compris la dépression, la nervosité, la colère, la perte de motivation et le brouillard cérébral. Les principaux aliments impliqués dans cette étude étaient le gluten, les produits laitiers, le sucre et les œufs. D’autres recherches ont montré qu’une fois que les aliments problématiques ont été retirés de l’alimentation, des patients ayant souffert de dépression à vie ont vu leur dépression disparaître complètement.1

Note personnelle : même si ces réactions ne sont pas reconnues par la médecine officielle, force est de constater que les symptômes sont très souvent nettement améliorés en limitant les aliments provoquant une production d’anticorps. Ce n’est cependant pas une approche causale puisque ces réactions sont la conséquence d’un intestin perméable. Mais en attendant que cet intestin refonctionne normalement, ces évictions apportent souvent du soulagement et une meilleure qualité de vie. Ces évictions ne sont que temporaires en attendant de réparer cette barrière abîmée.

Syndrome de l’intestin irritable (SII)

L’anxiété peut causer des nœuds au ventre et toutes sortes de troubles digestifs. Cependant, il s’avère que le contraire est également vrai. Le syndrome de l’intestin irritable (SII), caractérisé par des douleurs abdominales, des crampes, des ballonnements, des gaz, de la constipation et de la diarrhée, peut exacerber l’anxiété et vous rendre plus anxieux et déprimé. C’est parce que le côlon est partiellement contrôlé par le système nerveux qui répond aux signaux de stress. La plupart des cas de SII ne sont pas diagnostiqués et environ 50-90% de ceux qui reçoivent un traitement pour SII souffrent également d’anxiété ou d’un autre trouble de l’humeur.2

2. Hashimoto et autres problèmes de thyroïde

La dépression a été identifiée comme un signe annonciateur d’une maladie thyroïdienne y compris Hashimoto et autres formes d’hypothyroïdie. L’hyperthyroïdie quant à elle (comme la maladie de Basedow) pourrait être derrière votre anxiété. L’hormone thyroïdienne est responsable de créer et réguler un certain nombre de neurotransmetteurs importants liés à votre humeur, y compris le GABA, la sérotonine et la noradrénaline. Ces neurotransmetteurs peuvent être déréglés si votre thyroïde ne fonctionne pas correctement, déclenchant des crises d’anxiété et de panique. De faibles taux de ces neurotransmetteurs sont également liés à la dépression, à la fibromyalgie, à des pensées négatives et à une faible estime de soi.

3. Fatigue surrénalienne

En pratique, on observe souvent que Hashimoto et la fatigue surrénalienne vont souvent de pair. Vos surrénales sont principalement responsables de gérer votre réponse au stress. Cependant, lorsque vous êtes sous stress chronique (comme beaucoup d’entre nous dans ce mode de vie moderne), vous pouvez développer une fatigue surrénalienne, où vos surrénales ne sont plus en mesure de s’adapter à votre niveau de stress et produisent des quantités insuffisantes d’hormones de stress (cortisol entre autres). La caféine peut également épuiser les glandes surrénales et peut causer ou aggraver les symptômes d’anxiété.

Les symptômes de la fatigue surrénalienne peuvent se présenter comme :

  • Sautes d’humeur, irritabilité, anxiété et dépression
  • Perte de poids inexpliquée ou prise de poids
  • Douleurs dans le corps et douleurs musculaires
  • Fatigue et difficulté à se lever le matin
  • Se sentir “fatigué et à cran”
  • Faible libido

Il n’est donc pas étonnant que cette affection soit souvent diagnostiquée à tort comme étant «simplement» un trouble de l’humeur ! En plus d’adopter des stratégies de gestion du stress, les herbes adaptogènes comme l’ashwagandha, le ginseng et la rhodiola peuvent être particulièrement utiles pour soutenir les glandes surrénales, une réponse équilibrée au stress et la production d’hormones de stress.

4. Hyperoestrogénie relative ou dominance d’oestrogènes

Tout comme les déséquilibres des hormones thyroïdiennes ou du stress, les déséquilibres des hormones sexuelles ont un effet sur votre humeur. Lorsque vous n’avez pas assez de progestérone pour équilibrer vos œstrogènes – pensez au syndrome prémenstruel et à la périménopause – vous ne pouvez pas contrôler vos émotions qui peuvent devenir très fluctuantes. Les œstrogènes synthétiques en particulier (tels que la pilule contraceptive et le traitement hormonal substitutif) peuvent provoquer à la fois des attaques de panique et de la dépression.

La dominance d’oestrogènes est due en partie au nombre de xénoestrogènes que nous rencontrons quotidiennement dans notre environnement moderne comme les plastiques, les produits de beauté toxiques et les métaux lourds. Travaillez à réduire votre exposition à ces œstrogènes de synthèse tout en soutenant la capacité naturelle de votre corps à éliminer les œstrogènes de votre système pour aider à rétablir un équilibre hormonal optimal.

5. Maladies auto-immunes

L’inflammation chronique dans votre corps peut conduire à l’auto-immunité, qui peut d’abord se manifester comme un problème psychiatrique. En effet, l’inflammation responsable de maladies auto-immunes et autres conditions inflammatoires (y compris la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques et l’asthme) peut également endommager le cerveau et les tissus nerveux, entraînant des troubles de l’humeur inexpliqués.3 Dans le cas des maladies neurodégénératives en particulier, comme la maladie de Parkinson ou la sclérose en plaques, l’anxiété et la dépression peuvent apparaître des années avant que les signes neurologiques deviennent apparents.4

6. Maladies cardio-vasculaires

Environ 5% des adultes ont un trouble anxieux généralisé. Cependant, l’incidence est beaucoup plus élevée chez les personnes atteintes de maladie coronarienne (11%) et d’insuffisance cardiaque (13%). Ce n’est pas une coïncidence si les crises de panique présentent les mêmes symptômes que les crises cardiaques, notamment la douleur thoracique, l’essoufflement, la transpiration, la nausée, les étourdissements et un cœur accéléré.5 Si vous éprouvez des symptômes d’anxiété, il est important de surveiller votre tension artérielle, votre cholestérol et votre santé endothéliale pour éliminer tout problème cardiovasculaire sous-jacent et apporter les changements nécessaires à votre alimentation et à vos habitudes de vie afin de réduire l’inflammation et le stress oxydant.

7. Moisissures et mycotoxines

La toxicité des moisissures devient un problème fréquent et peut se traduire par une myriade de problèmes psychiatriques comme l’anxiété, la dépression, le brouillard cérébral et l’insomnie ainsi que des symptômes physiques comme les allergies, l’asthme et les sinusites chroniques.6
Environ 25% de la population est incapable de se débarrasser efficacement des moisissures toxiques de leur organisme et la plupart des personnes intoxiquées par des moisissures toxiques ne réalise même pas que les mycotoxines les affectent!

Du fait de leur accumulation, ces mycotoxines peuvent faire des ravages sur votre santé longtemps après l’exposition.

 

Maintenant que vous êtes au courant de certains des principaux problèmes de santé qui peuvent causer de l’anxiété, de la dépression et d’autres troubles de l’humeur, vous pouvez chercher à régler les problèmes qui sont à l’origine de votre détresse émotionnelle et mentale. Réparer votre intestin, optimiser votre régime alimentaire, maîtriser votre charge toxique globale, guérir vos infections et soulager votre stress aidera à résoudre de nombreux problèmes sous-jacents que vous pourriez avoir à traiter afin que vous puissiez déterminer s’il y a effectivement une explication physique à vos symptômes . Ceci est particulièrement important si vous n’avez pas d’antécédents familiaux d’anxiété, si vous n’avez pas eu d’anxiété pendant votre enfance et si vos attaques de panique semblent surgir de nulle part.

Rappelez-vous : la détection précoce est la clé et un corps sain signifie un cerveau en bonne santé !


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.