Compléments nutritionnels

Compléments nutritionnels

Dans un monde parfait, personne n’aurait besoin de compléments nutritionnels.

Mais compte tenu du stress de la vie moderne, la qualité médiocre de notre alimentation et la charge toxique sur nos corps et nos cerveaux, la plupart d’entre nous a besoin de compléter son alimentation en matières premières pour que nos enzymes et toute notre biochimie fonctionnent comme prévu.

Si l’alimentation est le moyen de nourrir notre microbiote et d’apporter les nutriments nécessaires aux fonctionnements cellulaires, il est parfois nécessaire d’avoir recours à des compléments de qualité afin de renforcer l’action thérapeutique grâce à une plus grande concentration de principes actifs que le contenu de notre assiette.

On distingue 2 phases :

–          la phase thérapeutique avec des dosages plus élevés.

–          la phase de maintenance avec espacement des prises ou doses réduites.

Je regarde les déficiences nutritionnelles et les anormalités métaboliques avant de donner des médicaments. 
- Dr James Greenblatt, Psychiatre intégratif

Pourquoi manquons-nous de certains minéraux/vitamines ?

  1. Produits chimiques appauvrissant les sol
  2. Manque d’apports (alimentation transformée) ?
  3. Mauvaise digestion (pas assez d’acidité gastrique, mauvaise qualité de la bile, manque d’enzymes) ?
  4. Mauvaise absorption (entérocytes malades) ?
  5. Quels facteurs vont surconsommer ces minéraux/vitamines ?

 

Par exemple, le magnésium sera surconsommé si on mange trop de sucre ou si on est dans un stress chronique.

Le Fer peut être utilisé par certaines bactéries intestinales.

Les métaux lourds prennent la place des oligoéléments.

La prise de pilule contraceptive sera associée à des besoins augmentés en folates par exemple.

 

En dehors d’une approche strictement micro-nutritionnelle (vitamines et minéraux manquants et cofacteurs nécessaires au bon fonctionnement de nos enzymes), on aura également recours en fonction des besoins individuels à la :

  • Phytothérapie et/ou gemmothérapie
  • Aromathérapie
  • Oligothérapie (oligo-éléments pour corriger un terrain selon les diathèses de Ménétrier)
  • Mycothérapie (champignons médicinaux aux propriétés immuno-modulantes)
  • Micro-immunothérapie (visant à informer le système immunitaire)
  • Florithérapie (élixirs floraux pour corriger les émotions car toute pathologie chronique a une racine émotionnelle)

Toute la difficulté (ou l'art !) sera de les choisir et surtout dans quel ordre...

Le but n'est pas de complémenter à vie mais de restaurer les fonctions déséquilibrées puis de maintenir cet équilibre avec une assiette et un style de vie "santé".

Il n’y pas de pilule miracle

 

Uniquement des substances dont votre corps manque et qui sont métabolisées favorablement par vos enzymes. Toutes les substances ne seront pas métabolisées de la même manière par tous : par exemple, un petit pourcentage de gens aura des problèmes avec la glutamine (utilisée pour nourrir les entérocytes, cellules de l’intestin grêle), la valériane sensée aider au sommeil au contraire rendra certaines personnes plus agitées.

Nous sommes tous différents : à chacun ses remèdes.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.