10 signes qui montrent que vous avez besoin de soutenir votre méthylation

Détoxification

La méthylation est un sujet tendance dans le domaine de la santé anglo-saxon, elle a même eu son « Sommet de la méthylation»…

Voici un article traduit d’un Blog anglais que j’aime bien et qui vous aidera à voir si oui ou non vous êtes concerné par une faiblesse de cette voie de détoxification hépatique.

Pourquoi avez-vous besoin de vous soucier de la méthylation? Qu’est-ce-que c’est en fait ? Bien que cela semble complexe, il s’agit en réalité d’un processus chimique simple mais essentiel qui se produit constamment dans votre corps.

La méthylation consiste à ajouter un «groupe méthyle» à d’autres composés chimiques, ce qui permet au corps de réaliser la plupart de ses opérations.

Parce que c’est tellement essentiel et à cause de nos vies modernes bien remplies et de nos aliments dénaturés, il se pourrait que beaucoup d’entre nous aient besoin de soutien en matière de méthylation. Certaines personnes peuvent même avoir des différences génétiques, des polymorphismes, qui réduisent considérablement leur capacité à méthyler.

Vous pouvez également tester fonctionnellement si votre activité de méthylation se déroule bien (Profil de méthylation de Doctor’s Data).

Comment savoir si vous avez besoin d’aide pour mieux méthyler ?  Voici les signes les plus courants :

1. Déséquilibres hormonaux :

Ovaires polykystiques, syndrome prémenstruel, fibromes, endométriose, etc.

La méthylation est importante pour le métabolisme et la détoxification des œstrogènes et par conséquent, si elle est un peu lente, les symptômes ci-dessus peuvent en résulter. De plus, si vos règles sont très abondantes, vous aurez peut-être besoin de plus de fer, d’acide folique et de vitamine B12 pour produire du sang neuf.

2. Infertilité (masculine et féminine),

antécédents de fausse couche ou de complications liées à la grossesse, par ex. pré-éclampsie.

La méthylation est absolument essentielle à la croissance de nouveaux tissus. Elle est donc essentielle à la fertilité, au maintien d’une grossesse harmonieuse et au soutien de la croissance du fœtus. Vos besoins en nutriments (acide folique issue du folate en particulier) augmentent de façon exponentielle pendant la grossesse. De plus, si vous avez rencontré l’un des problèmes mentionnés ci-dessus, vos besoins peuvent être encore plus élevés que ceux d’une autre personne. Par conséquent, un régime alimentaire seul peut ne pas suffire.

3. Maladie cardiovasculaire, hypertension artérielle, mauvaise circulation :

Si vous ne méthylez pas correctement, vous pouvez vous retrouver avec des niveaux élevés d’homocystéine*. Un excès d’homocystéine peut entraîner une inflammation et des dommages dûs aux radicaux libres, en particulier dans les vaisseaux sanguins.

4. Problèmes d’humeur et de santé mentale :

sautes d’humeur, dépression, anxiété, trouble bipolaire, TOC, etc.

La méthylation est nécessaire à la production et au métabolisme de plusieurs neurotransmetteurs clés modulateurs de l’humeur : dopamine, sérotonine, noradrénaline, adrénaline. Par conséquent, en cas de perturbation, cela peut entraîner des niveaux bas, élevés ou fluctuants, ce qui aurait un effet négatif sur notre humeur et notre résistance au stress.

5. Maladies auto-immunes :

par exemple sclérose en plaques, polyarthrite rhumatoïde, thyroïdite auto-immune.

La méthylation est la clé de la régulation et de la réparation du système immunitaire. De nombreuses études établissent un lien entre les taux élevés d’homocystéine et les facteurs génétiques affectant la méthylation et les maladies auto-immunes en général.

6. Problèmes de mémoire, insomnie, démence, maladie d’Alzheimer :

Tout comme une homocystéine élevée peut endommager nos vaisseaux sanguins, elle peut avoir le même effet sur le cerveau en endommageant nos neurones et en provoquant une inflammation. Plusieurs études ont lié une mauvaise méthylation à des problèmes cognitifs. Pour dormir, nous devons produire l’hormone du sommeil, la mélatonine, à partir de la sérotonine, et devinez quoi, cette transformation se fait également par méthylation!

7. Fatigue chronique, EM, manque d’énergie :

La production d’énergie, la santé de la thyroïde, les surrénales et les fonctions nerveuses dépendent toutes de la méthylation et d’un bon apport en vitamines B12 et B6, en folate, en zinc et en magnésium, cofacteurs du cycle de méthylation.

8. Allergies et intolérance à l’histamine :

eczéma, rhume des foins, maux de tête, congestion, urticaire, etc.

Les allergies sont caractérisées par une production accrue d’histamine – une substance chimique qui provoque tous les symptômes que nous avons associés aux allergies : éternuements, démangeaisons, nez qui coule ou yeux larmoyants. L’excès d’histamine dans les cellules est éliminé par l’ajout d’un «groupe méthyle». Cela le rend inactif et prêt à être excrété.

9. Une mauvaise production de bile :

entraînant des problèmes digestifs, une malabsorption des graisses et des problèmes de vésicule biliaire tels que des calculs biliaires, etc.

La bile est un liquide épais jaune-vert produit par votre foie et stocké dans la vésicule biliaire. Elle joue quelques rôles essentiels. Lorsqu’elle arrive dans les intestins, elle possède des propriétés antimicrobiennes, nettoyant l’intestin et empêchant la prolifération de bactéries/levures indésirables. Elle facilite également l’absorption des graisses et des nutriments liposolubles (vitamines A, D, E et K) et aide votre corps à excréter les toxines et l’excès de cholestérol. Vous pouvez constater à quel point elle est vitale pour notre santé ! Cependant, si votre méthylation est perturbée, vous risquez de ne pas produire suffisamment de phosphatidylcholine – un composant essentiel de la bile.

10. Vous avez une maladie inflammatoire :

par exemple arthrite, maladie inflammatoire de l’intestin (MICI).

L’inflammation constante est une lourde charge pour le corps en général et elle peut consommer votre «pool méthyle» (la disponibilité de molécules méthylées dans le corps, prêtes à être données à divers processus essentiels). Si ce « pool méthyle » est continuellement «consommé» par l’inflammation, d’autres processus essentiels, tels que la réparation des tissus ou la production de neurotransmetteurs, peuvent être affectés. Si vous avez un trouble digestif chronique tel qu’une MICI ou une anémie pernicieuse, votre absorption de nutriments vitaux, comme la vit B12, sera réduite de manière significative.

* : en médecine fonctionnelle, on aime voir des niveaux d’homocystéine entre 5 et 7, même si les avis divergent un peu (certains disent entre 5 et 8-9).

Dans la pratique :

  • Un test simple à faire est de mesurer l’homocystéine, test sanguin non remboursé par la Sécurité sociale, coûtant entre 30 et 60 € selon les laboratoires.
  • Des tests auprès de laboratoires américains comme Doctors Data et Genova (disponibles en Europe) proposent (Doctors Data) ou vont proposer (Genova) en 2019 des tests de la fonction de la méthylation.
  • Des tests génétiques permettent de voir si des gènes comme MTHFR ou COMT présentent des polymorphismes génétiques. Si des SNPs (polymorphismes) sont présents, il sera possible via des compléments ciblés de soutenir l’expression de ces gènes.

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.